A l’école Jules Ferry de Pont Sainte Maxence, Watty vient parler de l’éclairage et des économies d’énergie.

A l’école Jules Ferry de Pont Sainte Maxence, Watty vient parler de l’éclairage et des économies d’énergie.

A l’école Jules Ferry de Pont Sainte Maxence, Watty vient parler de l’éclairage et des économies d’énergie.

A l’école Jules Ferry de Pont Sainte Maxence, Watty vient parler de l’éclairage et des économies d’énergie.

Le 9 mars 2015, pour la première séance, nous avons fait un jeu de relais pour découvrir les lumières naturelles, les lumières artificielles et les autres objets en lien avec la lumière. Pour commencer, les enfants étaient divisés en trois équipes. Chacune d’elle devait rapporter des images ayant trait à la lumière comme la lave, une ampoule ou un interrupteur. A partir de là, ils devaient déduire à quelle famille ils appartenaient. Une équipe a remporté la manche, devinant qu’ils représentaient les lumières naturelles. Nous avons donc parlé des différences, des énergies fossiles et renouvelables, mais surtout de l’importance d’éteindre la lumière pour économiser l’énergie. Les enfants ont, pour le moment, bien compris que nous en reparlerons au fur et à mesure des séances pour mieux comprendre et s’impliquer.dessin_nap_jf_1

 

Pour la deuxième séance, les enfants ont réalisé des petits jeux/exercices pour rappeler les gestes en rapport avec l’utilisation de l’éclairage. Pour commencer, nous rappelons qu’il faut exploiter la lumière naturelle chaque fois que cela est possible. Le deuxième message caché nous dit qu’il vaut mieux utiliser des ampoules fluo-compactes. En effet, si l’on utilise de la lumière artificielle, ces ampoules permettent de réaliser des économies d’énergie. Pour finir, nous avons discuté avec les enfants du dernier message : éteindre la lumière quand on quitte une pièce. Ce petit geste permet souvent de réaliser des économies sans s’en rendre compte.

 

Le 23 mars 2015 nous avons fait un jeu, variante de la bataille navale. Les enfants, en groupe de quatre, devaient donner des coordonnées. Si une lettre (une lettre = un point) était positionnée, elle leur était donnée pour découvrir des mots en lien avec la lumière. Au fur et à mesure du jeu, ils pouvaient essayer de donner le mot. Dans ce cas, cela leur rapportait un ensemble de points (par exemple 10 points pour phare ou 16 points pour ampoule). Dans l’ensemble, le jeu a beaucoup plu, même si parfois il leur était difficile de s’écouter : les enfants redonnaient les mêmes coordonnées que leurs camarades.

 

photo_enfant_nap_jf

Le 30 mars, nous avons de nouveau fait un jeu intitulé « la tête et les jambes ». Pour ce faire, des équipes de quatre enfants étaient constituées. Comme tout le monde le sait, quand on n’a pas de tête, il faut avoir de bonnes jambes pour essayer de réaliser ce que l’on a à faire. En l’occurrence, pour ce jeu, il s’agit de gagner des points : deux points pour une bonne réponse aux questions (deux enfants de l’équipe étaient la tête) et un point pour un défi correctement réalisé (par deux autres enfants de l’équipe qui représentaient les jambes). Les enfants devaient répondre à des questions comme : « Elle est associée à des tas d’événements, dont principalement l’anniversaire. Qui est-ce ? » Bien entendu, il s’agit de la bougie. Si la réponse n’était pas bonne, alors l’équipe devait réaliser un défi pour obtenir au moins un point. A la fin de la partie, les enfants ont bien réfléchi, mais ils ont aussi rempli de multiples défis.

 

Le 13 avril, l’activité du jour a permis au plus grand nombre de montrer ses talents artistiques. En effet, nous avons parlé lors des différentes séances de la lumière, et de la nécessité de l’utiliser correctement pour économiser de l’énergie. Chacun devait réfléchir à un petit message qu’il illustrait pour inciter ses camarades à faire attention. Dans l’ensemble, nos artistes en herbe ont su développer des messages originaux pour inciter leur entourage à éteindre la lumière, ou à utiliser au maximum la lumière naturelle du jour.

 

dessin_nap_jf_2

Pour la dernière séance le lundi 20 avril, les enfants de l’école Jules Ferry ont réalisé des cartes postales. Ils ont dû reprendre les gestes en rapport avec les économies de lumière, et réaliser un dessin et un petit slogan qui devait permettre à la personne qui la reçoit de prendre conscience des économies à réaliser. Certains sont restés très simples, en rappelant qu’il faut éteindre la lumière quand on sort d’une pièce, alors que d’autres ont préféré inciter le destinataire à utiliser au maximum la lumière du jour. Pour finir, chacun a reçu son diplôme Watty.

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Recevez nos actualités

sensibilisation développement durable

Watty, ambassadeur des économies d'eau et d'énergie

Notre mascotte Watty illustre notre programme pédagogique sur la réduction de notre impact environnemental. Notre prise électrique parle aux enfants !

Apprenez à sensibiliser les jeunes au développement durable et entrez dans l'action !

écomobilité PDES

Moby, l'écomobilité scolaire

Des Plans de Déplacements Etablissement Scolaire (PDES) financés par les CEE, c'est possible !

Connexion à l'espace connecté

Sensibilisation des enfants aux économies d'énergie

Si vous rencontrez un problème pour vous connecter, veuillez vous référer à votre coordinateur.