Ça bouge dans le réseau !

L’actualité de la sensibilisation à la transition énergétique à l’école

La rentrée de Watty à Bordeaux

6 janvier 2023

Pour la 4ème année consécutive, le programme Watty à l’école a démarré dans 23 écoles de la métropole bordelaise. Sur ces 23 écoles, 16 se sont réengagées et 7 ont rejoint le projet sur cette convention placée sous le signe de la sobriété énergétique. C’est donc aujourd’hui pas moins de 106 classes qui participeront au programme grâce à l’engagement de Bordeaux Métropole.

Les ateliers proposés dans le programme « Watty à l’école » évoluent en fonction du nombre d’année d’engagement. En effet, certains élèves connaissent Watty depuis plus de 5 ans maintenant ! Le programme leur permet donc d’approfondir les thématiques déjà abordées les années précédentes ou d’en aborder de nouvelles pour venir compléter leurs connaissances précédemment acquises sur les thématiques chères au programme.

Premières interventions de Watty à l’école

Watty intervient cette année dans des classes n’ayant encore jamais participé au programme. Dans ce cas, Watty est introduit en début d’atelier, sous forme de mascotte qui vient apprendre aux enfants comment faire des économies d’eau et d’énergie. Sont alors abordées l’énergie, ses sources, ses usages, et comment réduire les consommations.

C’est un premier pas vers une sensibilisation générale liée à la maîtrise de la demande en énergie.

Pour démarrer, une vidéo est visionnée par les élèves, montrant une multitude de comportements énergivores et les solutions pouvant être mises en place au quotidien pour les limiter.

Cela permet de définir les termes « énergivore » et « écogeste », que l’on cherche à faire retenir aux enfants.

Cette séance est clôturée par le « jeu de l’écocitoyen », qui consiste à donner aux enfants des affirmations qu’ils doivent valider ou infirmer à l’aide d’un carton vert ou rouge, si selon eux, l’action est un écogeste ou bien un geste énergivore. Cela leur permet de bien assimiler les termes ainsi que les gestes qui gaspillent et ceux qui économisent.

Lors de la première année du programme, un jeu de cartes Watty ainsi qu’un kit hydro-économe sont distribués à chacun des élèves.

Le jeu de cartes classique permet également de faire des « memory » grâce aux paires : « écogestes / gestes énergivores » ; et le kit hydro-économe permet aux élèves d’installer des mousseurs aérateurs chez eux, afin de réduire le débit de leurs robinets.

Des nouveautés pour les années 2 et plus.

Les élèves étant intégrés au programme depuis plusieurs années ont eu le droit à plusieurs nouveautés cette année.

Avec les CE1, les sources d’énergies sont découvertes en premier lieu avec l’image extraite du film « Watty à la rescousse » en leur demandant de trouver des sources utilisées pour créer de l’énergie.

Puis, l’animatrice demande aux élèves de se rappeler de chaque source d’énergie, et les ajoute au fur et à mesure dans la maquette du « chemin de l’électricité ».

Avec les CM1 et CM2 les ateliers démarrent par un récapitulatif des sources d’énergies en utilisant des étiquettes aimantées et le « Schéma de l’énergie » sur leur fiche support.

Quand le temps extérieur le permet, on expérimente l’effet de serre grâce à l’expérience du saladier.

Watty en maternelle

Depuis le mois de novembre, de nombreuses classes de maternelles ont également été sensibilisées.

Afin de parler au mieux de la thématique, l’animation se concentre autour de la mascotte Watty qui s’adresse aux enfants.

Il aborde les notions essentielles : énergie, gaspillage et économies.

Lors de la séance, les élèves de petites sections retracent l’histoire de Watty. Ils découvrent les gestes permettant de réaliser des économies d’énergie et les appareils électriques du quotidien.

Les élèves de grandes sections travaillent en groupe afin d’identifier les situations de gaspillage à la maison.

En alternant les interactions et le travail en groupe, les enfants comprennent les fameux « écogestes ».

Les professeurs prennent part aux interventions, ce qui leur permet de faire des liens avec les règles de la vie en classe et celles du quotidien. Certains d’entre eux ont d’ailleurs souhaité poursuivre des activités en classe à la suite de ce premier atelier, un début prometteur pour Watty.

                                

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que les trois animatrices de la métropole vont continuer le déploiement du programme  en travaillant sur les écogestes et la sobriété énergétique avec les élève.

Partager l’article

Toute l’actualité dans votre boîte mail !

Inscrivez-vous à la newsletter.

Recevez nos actualités

Recevez nos actualités

Connexion à l'espace connecté

Si vous rencontrez un problème pour vous connecter, veuillez vous référer à votre coordinateur.