Ça bouge dans le réseau !

L’actualité de la sensibilisation à la transition énergétique à l’école

Mon école idéale, troisième animation du programme Watty à l’école

26 juillet 2021

Cette année, les élèves de CM1 et CM2 ont pu découvrir la troisième animation du programme Watty à l’école : « mon école idéale ».

Comme toujours, la séance commence par un « super quiz énergie ». Les enfants ont une dizaine de questions pour marquer quinze points. Les questions difficiles rapportent plus de points, trop de mauvaises réponses et l’animateur enlève des points à la classe. Si les enfants réussissent le quiz, l’animateur les fait jouer au jeu des écogestes sinon révision (cette deuxième possibilité arrive rarement) !

Les questions du quiz portent sur la séance précédente : les enfants doivent se souvenir qu’il y a de plus en plus d’appareils dans nos maisons, ce qui entraîne bien souvent une hausse de la consommation d’énergie. A eux de retrouver les meilleurs exemples : la climatisation est un appareil de plus en plus commun en Guyane, de même que le sèche-linge, les vélos et trottinettes électriques ainsi que le multimédia. A eux de se souvenir aussi des appareils qui consomment le plus, de ceux qui consomment le moins et pour finir du rôle de l’étiquette énergie : choisir des appareils performants !

Pour le jeu des écogestes, les élèves de CM1 et de CM2 ont découvert de nouveaux bons et mauvais gestes avec surprise et humour ! Leur âge permet de comprendre les enjeux actuels de notre société. Par exemple : « J’ai le choix entre acheter une petite voiture ou une grosse voiture, j’achète une grosse voiture ! bon geste ou mauvais geste ? » Demande l’animateur.

Les enfants s’assoient, c’est un mauvais geste !

« – Ok, pourquoi c’est un mauvais geste ?

   – Parce qu’une grosse voiture consomme plus, c’est pas une A+++ ! » Répond une élève (ce qui fait bien rigoler l’animateur).

Suite à cette phase de jeu et d’éveil, les élèves doivent imaginer une école idéale. En Guyane, beaucoup d’écoles et de bâtiments sont inadaptés au climat local. Il y fait très chaud, ces bâtiments sont invivables sans la climatisation. Les élèves comprennent vite que les gros bâtiments modernes, c’est comme les grosses voiture : ça consomme beaucoup ! La solution est d’adapter l’architecture au climat. Pour cela, il faut protéger les bâtiments du soleil pour limiter l’entrée de chaleur et il faut aérer, ventiler les bâtiments, pour chasser la chaleur et rafraîchir les occupants. L’avantage étant que le vent, rafraîchissant, ne consomme pas d’énergie.

L’animateur distribue un modèle d’école à améliorer aux élèves, ils doivent placer protections solaires et ouvrants pour la ventilation, se rappeler des termes et du rôle de chaque élément architectural (apporter de l’ombrage, ventiler, chasser l’air chaud etc).

Les élèves de la classe de Jule Minidoque imaginent leur école idéale, le 16/06/21

Un bon débord de toiture, beaucoup de fenêtres, des auvents et des casquettes pour faire de l’ombre, des lucarnes dans la toiture pour évacuer l’air chaud, autant d’éléments qui permettent d’apporter du confort sans consommer d’énergie.

Pour les étapes suivantes du jeu, l’animateur distribue des cartes, les enfants doivent choisir en fonction d’une situation les énergies renouvelables qui vont alimenter leur école : les équipements, les appareils. A eux de se souvenir des enseignements dispensés précédemment : une école en ville pourra être équipée de panneaux solaires et de chauffe-eau solaires, un abris à vélo etc. Dans le choix des appareils pour l’école, les enfants doivent veiller à choisir des appareils performants A+++. plus ils choisiront d’appareils plus l’école consommera d’énergie.

Le projet final d’un autre groupe d’élèves, avec les cartes le 16/06/21

Ici, les enfants construisent leur école au bord de la plage, ils ont choisi des panneaux solaires, des chauffe-eau solaires et une éolienne pour alimenter l’école. Peu d’appareils dans les classes et dans la salle des profs, les appareils choisis sont performants. Le choix des équipements autour de l’école permettra de recycler les déchets et d’avoir un beau jardin pour apporter nourriture, ombrage et fraîcheur.

L’animation permet de faire une synthèse de tout ce qui a été vu dans les deux séances précédentes et d’en apprendre plus aux enfants sur l’architecture de leur pays.

Les enseignants constatent que leurs classes sont investies, avec le programme Watty à l’école les élèves apprennent en s’amusant !

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook

Toute l’actualité dans votre boîte mail !

Inscrivez-vous à la newsletter.

Recevez nos actualités

Recevez nos actualités

Connexion à l'espace connecté

Si vous rencontrez un problème pour vous connecter, veuillez vous référer à votre coordinateur.