Ça bouge dans le réseau !

L’actualité de la sensibilisation à la transition énergétique à l’école

WATTY en Martinique : les grandes sections de maternelle enfin intégrées et un contenu adapté au territoire.

Par Katherine Baflast

Publié le 13 février 2024

Le programme Watty est déployé en Martinique depuis Janvier 2016. Nos petits ambassadeurs de l’énergie connaissent donc très bien le programme grâce aux deux séances de sensibilisation dispensées chaque année. Watty en Martinique, c’est donc plus de 65 000 élèves sensibilisés à la maîtrise de l’énergie.

Au cours des premières années de déploiement, les thèmes abordés différaient en fonction de l’année de participation de l’école ainsi que du niveau de chacune des classes. Nous pouvions aborder la thématique des déchets avec une classe de CM2 puis celle des veilles dans un autre établissement pour le même niveau de classe.

Depuis peu, afin de faciliter la coordination et le travail des animatrices en termes d’adaptation, toutes les écoles bénéficient des mêmes thématiques. Seules les activités changent en fonction du niveau des élèves. Cette année, la tropicalisation des contenus spécifiques à la Martinique ont été sur les thématiques suivantes :

“Mon école idéale” 

 “Les déchets” 

Pour la première fois depuis le lancement du programme Watty à l’école sur notre territoire, les grandes sections de maternelle ont pu être intégrées au programme. Une bonne nouvelle pour celles-ci !

L’atelier de Sensibilisation « Mon école idéale »

Rappel des différentes sources d’énergies : fossiles et renouvelables ainsi que des différentes centrales ou objets permettant de produire de l’électricité
Carte de la Martinique répertoriant certains sites produisant ou utilisant des énergies fossiles et renouvelables. Comme la centrale thermique utilisant du pétrole produisant la majeure partie de notre électricité. Elle est située à Bellefontaine au Nord de l’île.

Après avoir abordé toutes ses informations, quatre plateaux de jeu représentant des écoles situées dans des zones géographiques différentes sont présentés aux élèves.

Ils disposent :

  • D’une école située sur un Morne, en hauteur
  • D’une école située près d’une forêt
  • D’une école située dans le centre-ville
  • D’une école située près d’une rivière

Ils doivent, en fonction de cette donnée, déterminer quelles sources d’énergies utiliser pour alimenter l’école en électricité.

Ils disposent aussi de quatre centrales de production d’électricité différentes :

  • Une centrale solaire
  • Une centrale éolienne
  • Une centrale hydraulique
  • Une centrale biomasse

De plus, les élèves doivent équiper l’école des appareils électriques de leur choix, afin de pouvoir comparer leur consommation énergétique : ventilateurs, climatiseur classe A, climatiseur classe C, réfrigérateur classe A,  réfrigérateur classe C,…l’école devant être la plus fonctionnelle et économe possible.

Ils doivent également faire en sorte que la/les centrale(s) choisies au début, puisse avoir la capacité  nécessaire pour supporter tous les équipements de l’école.

Néanmoins, certains se rendent compte que la production de leur(s) centrale(s) est inférieur aux besoins en électricité de leur école.

Élèves comme professeurs apprécient beaucoup cet atelier qu’ils trouvent très réaliste et ils le réalisent avec beaucoup d’enthousiasme.

Atelier sensibilisation «  les Déchets »

En Martinique la collecte des déchets est gérée par trois structures différentes :

  • La CACEM (Communauté d’Agglomération du Centre de la Martinique), s’occupant de la gestion des 4 communes du centre de l’île.
  • La CAESM, La Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud de la Martinique également appelée « Espace Sud Martinique s’occupant des 12 communes du sud.
  • CAP NORD, (Communauté d’Agglomération du Pays Nord Martinique) s’occupant des 18 autres communes situées au nord.

Chacune de ces EPCI (établissement public de coopération intercommunale) dispose d’un nombre de poubelles et d’un code couleur différent. Ainsi les municipalités ont les mêmes consignes de tri, à quelques exceptions près.

De ce fait, au moment d’aborder le tri des déchets avec les élèves, nous adaptons notre discours en fonction de la commune d’accueil.

Nous mettons ensuite les élèves en situation à l’aide de petites poubelles fabriquées avec des boîtes en carton recyclé pliable. Ces dernières ont été peintes suivant le code couleur des différentes poubelles de tri. A tour de rôle, les élèves viennent récupérer quelques déchets (factices) qu’ils vont devoir trier.

Les élèves adorent trier les déchets! La plupart ont déjà ce réflexe à la maison. Pour ceux qui ne le font pas encore, la tâche est prise très au sérieux et tous sont impatients d’initier également leurs parents au tri.

Quelques photos chocs sur les conséquences des déchets qui se retrouvent en mer

Au cours de ces ateliers, nous abordons le cycle de vie de plusieurs objets ou appareils, de leur fabrication jusqu’à leur fin de vie. Les enfants se rendent compte de l’importance de devoir trier mais aussi de ramener les appareils hors d’usage et les encombrants  en déchèterie.

  • Cycle de vie d’une bouteille en verre
  • Cycle de vie d’une bouteille en plastique
  • Cycle de vie d’un ordinateur
  • Cycle de vie d’une banane

Pour une meilleure compréhension de l’histoire d’Agathe la patate, nous avons créé un schéma permettant de retracer son cycle de vie.

Afin de clôturer l’atelier déchet, nous proposons aux élèves un dernier jeu. Ils doivent pouvoir estimer  la durée de vie d’un déchet dans la nature mais également celui d’un déchet en mer. Tous sont surpris du temps que mettent les déchets à disparaître complètement, temps qui  s’avère être extrêmement long.

Cycle de vies des déchets en mer

        

Cycle de vie d’un déchet dans la nature

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Ces ateliers ont rencontré un franc succès auprès des élèves et des professeurs, satisfaits des informations apportées durant les animations Watty.

Les animatrices Watty sont fières de pouvoir sensibiliser un maximum d’enfants et espèrent contribuer à la prise de conscience de tout un chacun.

En Martinique toutes les écoles sont les bienvenues pour participer au programme Watty à l’école ™

Partager l’article

Toute l’actualité dans votre boîte mail !

Inscrivez-vous à la newsletter.

    Je souhaite m'abonner à la newsletter

    En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient traitées pour permettre de m’envoyer la newsletter de Moby ; pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à notre politique de confidentialité.

    [mailjet_subscribe widget_id="3"]

    Connexion à l'espace connecté

    Si vous rencontrez un problème pour vous connecter, veuillez vous référer à votre coordinateur.